Les vendanges ont-elles débuté très tôt cette année ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les vendanges ont-elles débuté très tôt cette année ?

Les vendanges ont commencé en cette fin du mois d’août sur les coteaux du chemin de Saquier. Nous nous y attendions et la chaleur qui sévit sur les collines niçoises depuis plusieurs mois, associée à la sécheresse ont aidé les vignes du Domaine de la Source à se développer bien plus rapidement que les années précédentes.

Habituellement, Carine, Eric et leurs équipes investissent les vignes pour vendangerles tous derniers jours du mois d’août ou début septembre, récoltant des grappes riches de gros grains de raisins qui promettent une récolte généreuse.

Cette année, la nature en a décidé autrement, peut-être est-ce là un volonté de nous montrer, encore une fois s’il le fallait, que c’est elle qui décide bien plus que nous. La chaleur, l’ensoleillement, les faibles précipitations ont poussé Eric, Viticulteur du Domaine, revoir sa taille depuis les premières pousses en début d’année. Il s’attendait déjà à une année chaude et a envisager très tôt de protéger ses fruits en leurs apportant de l’ombre. C’est ainsi que les vignes, cette année, avaient l’ai un peu “décoiffées”. De longues branches dépassent volontiers des ceps et font gagner quelques préceux dixiemes de degrès aux fruits, et une hygrométrie à peine plus favorable. De quoi assurer le meilleur rendement possible.

Les vendangeurs ont bouleversé leur planning

Si les vignes étaient précoces cette année, il a fallu que chacun organise sa fin d’été pour que les vendanges se déroulent dans les meilleures conditions.
Il fait encore chaud en cette fin août et il est indispensable de commencer très tôt. Travailler à la fraiche est bien plus agréable que sous un soleil de plomb pour nos corps, mais les vignes apprécient aussi être récoltées tôt, lorsque les températures n’ont pas atteint les sommets du coeur de la journée. Les raisins sont moins fragilisés et seront traités plus facilement en cave.

Ramasser le raisin est fait à la main sur les côteaux de Bellet. C’est ainsi qu’une quinzaine de vendangeurs se retrouvent avant le lever de soleil au Domaine de la Source avant de rejoindre les parcelles plus bas, celles qui sont exposées aux plus fortes chaleurs, étant à une altitude moins importante.
Après un rapide café pour se réveiller, les vendangeurs se faufilent entre les rangs de vignes à la recherche des grappes de raisin, en coupent la tige et les déposent dans un seau. Ceux-ci sont ensuite vidés dans de grandes caisses qui alimenteront le fouloir puis le pressoir dans les caves du domaine.

 

Les vendanges ont débuté tôt au domaine de la source

Un vin rare et costaud pour les crus 2022 ?

Pour Carine, qui dirige le domaine et assure la commercialisation des vins, cle millesime qu’elle récolte ces jours-ci sera probablement bien plus rare puisque les vignes auront moins produit que les années précédentes. Carine s’attend à un rendement inférieur de 20 à 30%. Malgré une quantité en baisse, la qualité pourrait bien constituer une belle surprise et offrir des nectars puissants et costaud, riches en sucres. La vinification permettra de déterminer les notes qui se dégageront de cette vendange précoce.

 

Les récoltes dans le journal TV

Dans ce contexte, les équipes de france 3 sont venues assister aux récoltes et ont livré aux azuréens un reportage qui rappelle l’attention que portent les vignerons niçois à l’une des plus petites appellations de France, le vin de Bellet.